Brasilyane

Belém et ses environs - Belém - à voir

A voir

Belém est une ville très riche en lieux intéressants, mais on peut rester un peu coincé dans le centre, si on ne sait pas précisément où aller. Des infos en ligne sur le site de l'office du tourisme local.

exterieur_teatro_da_paz estacao_das_docas fort_do_castelo parque_emilio_goeldi
Teatro da Paz
Estação das Docas
Marché de Ver O Peso
Parc Emilio Goeldi
  • Praça da Repùblica: C'est le coeur de Belém, et c'est probablement par là que vous logerez et vous promènerez spontanément.
  • eglise nazaréTeatro da paz: Beau Théâtre du XIXème siècle, concurrent de l'opéra de Manaus, au coeur de la Praça da Republica. On peut y assister à des pièces, à des concerts ou parfois à des opéras.
  • Le centre : Balades agréables sur les larges trottoirs à l'ombre des manguiers séculaires.
  • Ver-O-Peso: On dit que c'est le plus grand marché du Brésil. En tout cas, c'est un lieu extraordinaire, où tout ce que l'Amazonie peut offrir se propose à vos yeux: poissons, viande, fruits, nourritures diverses, remèdes de bonne femme, cosmétiques artisanaux, porte-bonheur, paniers, poteries... Surtout, ne pas manquer d'y goûter les excellents jus et sorbets aux fruits locaux et de déjeuner dans les petits stands, face au fleuve. L'ambiance est formidable. Si vous êtes un lève-tôt, vous pourrez assister au spectacle de l'arrivée des pécheurs et des producteurs divers au port (vers 5h du matin). ATTENTION: Passée l'heure du déjeuner (après 14h), l'endroit se vide et peut devenir dangereux, surtout en allant vers le fort militaire, à l'opposé du centre. Après 17-18h, l'endroit est à proscrire. S'y promener léger.
  • ver_o_pesoLe vieux fort: Tout de suite après le Ver-O-Peso. Propriété de la Marine brésilienne, il est ouvert au public et abrite un petit musée et un restaurant. Il propose surtout un cadre magnifique pour admirer le fleuve et s'étonner de l'abondante circulation fluviale.
  • Le musée d'art sacré, tout proche, est réputé.
  • La Cathédrale récemment rénovée (2010) est réputée pour son intérieur richement décoré.
  • La vieille ville (Cidade Velha): la vieille ville coloniale ne manque pas de charme. Elle est encore un peu décrépite malgré les rénovations en cours, mais offre un joli spectacle. Attention à ne pas s'y avancer trop profondément, et préférer le matin pour s'y rendre: c'est un quartier excessivement pauvre. Eviter d'exhiber des objets de valeur.
  • Depuis octobre 2007, un petit tramway touristique est en service entre le quartier Comércio, ver-o-Peso et la Cidade Velha. 1R$, fonctionne essentiellement les dimanches et jours fériés. Il semble toutefois très difficile d'arriver à l'apercevoir, et plus encore de le voir rouler !
  • Maison des 11 fenêtresEstação das Docas: En bas de l'avenue du Presidente Vargas, avant Ver-O-Peso. Grand complexe de loisir intégrant bars, restaurants, cinéma, expositions, concerts dans une vaste série d'entrepôts de la fin du XIXeme siècle superbement rénovés, face au fleuve. Une grande réussite architecturale, un endroit très agréable, mais un peu trop réservé à l'élite, c'est donc un peu artificiel. Les restaurants sont chers et pas extraordinaires, à mon avis. Deux curiosités: Chaque jour des musiciens jouent de la musique "ao vivo" (live) dans une nacelle suspendue mobile qui traverse le plus grand hall et une brasserie fabrique de la bière devant vous, proposant des variétés inédites, plus ou moins alcoolisées ou aromatisées aux fruits d'Amazonie (tout au fond).
  • Fontaine près du fleuveLe complexe Ver-O-Rio: Au bout des docks de Belém, à l'opposé de l'Estação das Docas: une petite zone de kiosques au bord du fleuve et d'un parc, avec un petit lac où on peut faire du pédalo. Plus populaire que l'Estação, l'endroit n'est pas désagréable mais paraît "mal fini". Des jeux d'extérieur pour les enfants, quelques artisans vendent leur production.
  • Parc et musée Emilio Goeldi: zoo, parc botanique, aquarium et musée des peuples d'Amazonie. Riche et intéressant. Pas toujours très bien entretenu.
  • Bosque Rodrigues Alves: Un joli parc botanique dont le calme bucolique contraste avec l'intense circulation de l'avenue Almirante Barroso (2x4 voies) qui le borde. On peut y voir le fameux Peixe-boi (lamentin), des anguilles électriques, des singes, etc. Très bien pour une famille (jeux pour les enfants) ou des amoureux.
  • Intérieur de l'Estação das DocasL'Espace São José Liberto, pas très loin du centre, propose un musée des Gemmes, dédié aux minerais et pierres précieuses. Le Musée des Gemmes du Pará possède un fond de 4000 pièces. On peut y voir des pièces archéologiques d'Amazonie, connaître les minéraux de la région et admirer des pierres rares. Une salle est consacrée aux bijoux de la Belle Epoque (celle du cycle du caoutchouc où Belém était la plus prospère). Le musée fonctionne du mardi au samedi de 10h à 20h, et le dimanche, de 15h à 20h. (entrée payante pour les adultes -5R$- gratuite pour les enfants, photos interdites). A côté, des boutiques vendent des pierres (émeraudes, améthystes...) montées ou non, taillées sur place. Derrière s'ouvre un espace dédié aux manifestations culturelles et à la vente d'artisanat local. Cet ensemble, créé dans une ancienne prison, se trouve tout près du Mangal das Garças (voir ci-dessous) de l'autre côté de la caserne de la marine.
  • Icoaraci: petite banlieue presque balnéaire à 30mn en bus. Un joli front de fleuve aménagé récemment, une petite plage un peu sale (surtout ne pas s'y baigner) garnie de baraques populaires et, surtout, un marché permanent des artisans céramistes de Marajó, très intéressants et encore pas trop chers (mais ça commence à monter). De nombreux restaurants, certains plutôt haut de gamme, y sont regroupés. On peut y embarquer pour les îles proches, qui proposent d'agréables plages fluviales sans prétention.
  • Fort do PresepioEstadio do Mangueirão: Pour les fans de foot et les curieux (ça fait partie des éléments forts au Brésil), on peut assister à des matchs du Paysandu (ex-bon club de D1 en pleine décadence, désormais en D3), du Remo (D2)  ou du Tuna Luso (D3). La coupe peut permettre de voir les grands clubs du sud. La seleção elle-même y vient jouer parfois. Stade olympique très correct. Profitez-en pour manger dans une des deux Churrascarias haut de gamme, toutes proches, sur l'avenue Augusto Montenegro (voir ci-dessous les restaurants).
  • Mangal das Garças: proche de la Cidade Velha, c'est un magnifique parc de 40.000 mètres carrés, le long du fleuve, avec un belvédère de 50 mètres, un vivarium d'oiseaux, un autre de papillons, un musée des embarcations typiques de l'Amazonie, et une passerelle au dessus de la mangrove. On peut y voir toutes sortes d'oiseaux en liberté, y compris de nombreux ibis rouges. Le restaurant est très coté (intéressant le midi, moins le soir). Devenu très coté, il est désormais prudent d'y réserver (surtout le week-end): la file d'attente à l'entrée peut être impressionnante.
  • Ibis rouges au Mangal das GarçasOuvert également, le Parque da Residencia, pas très éloigné. Ancienne résidence des gouverneurs du Pará. Un bon restaurant s'y trouve également.
  • Spectacles, concerts: Ils sont très nombreux à Belém; surveiller les affiches un peu partout et consulter ce site ou le site portail ORM du journal O Liberal.

ATTENTION: Des vols sous la menace sont perpétrés le soir, entre la Praça da Republica (les hôtels) et l'Estação das Docas. Si vous passez une soirée dans ce dernier lieu, revenez en taxi, même si le trajet n'est pas très long, ça vous évitera de vous faire dépouiller.

Achats

  • Lamentin au parque Rodrigues AlvesLe quartier Comércio: En plein centre, entre la Praça da Repùblica et le marché de Ver o Peso, ses petites rues proposent un nombre infini de magasins, des plus grands et mieux achalandés (supermarchés Yamada) à la petite échoppe de hamacs ou de chaussures. On trouve de tout à des prix souvent intéressants, négociables (jusqu'à 50%!) si on paye cash. Malgré de nombreuses améliorations ces dernières années, la propreté y reste très aléatoire. Les grandes franchises internationales sont en train de s'y installer (C&A...) ATTENTION: à la fermeture des magasins, le quartier devient désert et dangereux; ne pas y traîner après 18h30.
  • Les shoppings sont d'énormes centres commerciaux ultra-modernes où vous trouverez de tout, y compris les enseignes internationales connues. Produits de qualité supérieure mais les prix sont parfois excessifs. Le plus agréable était Iguatemi, désormais rebaptisé "Patio Belém"; il est désormais surclassé par le flambant neuf Boulevard Shopping (sur l'avenida Visconde Franco Souza), ouvert en octobre 2009. Palais de la consommation très lumineux, on y trouve même une patinoire au dernier étage. Dernier concurrent  le shopping Castanheira, sur la BR 316, est éloigné en périphérie, beaucoup moins agréable, mais propose le plus grand choix de jeux et manèges.
  • Quartz au musée des gemmesLes camelots: Il y en a plein les rues du centre; un peu envahissants parfois, ils contribuent à l'agréable animation des rues. Ils vendent de tout, mais surtout des produits de mauvaise qualité et des contrefaçons. On trouve même des réparateurs de téléphone portable!
  • L'artisanat: Il est riche, varié, d'excellente qualité parfois, souvent bon marché. Quatre lieux intéressants pour en trouver: l'incontournable marché de Ver O Peso, la foire aux artisans du dimanche matin sur la Praça da Repùblica (ambiance très agréable, grand choix, on peut même y assister à des "rodas" de capoeira), et le bord de fleuve à Icoaraci, spécialisé dans les céramiques. Depuis peu s'est développé un pôle joailler dans le quartier de São José Liberto, où l'on taille les pierres semi-précieuses de la région. On y trouve également un espace de vente d'artisanat local.
marche_de_ver_o_peso
Belém, ville de contraste...
Mangal das Garças
Le Mangal das Garças depuis le belvédère
Vous êtes ici : Destinations Brésil Visiter le Pará Belém et ses environs