Brasilyane

Préparer son voyage - Informations financières

Change

  • Attention, le taux de change officiel indiqué en page d'accueil est indicatif; en vérité, il dépend de la façon dont vous payez:
  • real
    Le plus avantageux est de payer ses achats avec sa carte bleue internationale: c'est là que le taux s'approchera le plus de celui indiqué en page d'accueil et que les commissions seront les moins élevées.
  • On peut ensuite retirer de l'argent liquide avec sa CB internationale aux distributeurs: le taux reste intéressant, mais les commissions sont élevées. Il vaut donc mieux retirer une somme assez importante à chaque fois pour limiter les frais.
  • Enfin, les expatriés sont les plus lésés, car lors de virements bancaires d'un compte français ou européen vers un compte brésilien, le taux appliqué est très désavantageux (souvent 15 à 20 centimes en dessous du taux officiel!). Les banques étant toutes puissantes au Brésil, elles imposent des conditions souvent très mauvaises à leurs clients (voir les forums d'expatriés à ce sujet). Si vous en avez conservé une, mieux vaudrait peut-être payer vos achats directement avec une CB internationale émise en France que retirer de l'argent de votre compte au Brésil.

Argent

  • Généralement les CB internationales permettent de retirer du liquide dans les agences des banques suivantes: HSBC, Banco do Brasil (dans les grandes agences), Bradesco (idem). Ces dernières années, cela s'est largement simplifié.
  • Attention, souvent une parte des machines parmi l'ensemble accepte les CB étrangères. En général, un autocollant le signale. Celles qui acceptent les retraits portent la mention "saque" (retrait). Sinon, demandez à un employé.
  • Le fonctionnement des automates brésiliens est différent de ceux utilisés en France, notamment ceux du Banco do Brasil: On introduit puis on retire une première fois sa carte. Ensuite, on tape la somme demandée. On réintroduit et on re-retire la carte avant de taper son code secret. Enfin les billets sortent. Evidemment des variantes son possibles (choix d'une langue, avec ou sans ticket, compte à utiliser...). S'il y a la queue, vérifiez d'abord que la machine permet les retraits ("Saque")
  • De plus en plus, il est impossible de retirer de l'argent le soir ou les dimanches, notamment dans les centres-villes: par mesure de sécurité, les distributeurs sont désactivés. Voir chaque ville, pour les cas particuliers.
  • Il se peut, notamment dans les villes secondaires, que l'accès au réseau international soit momentanément coupé. Essayez diverses agences, parfois il faut attendre le lendemain. Ne pas attendre de ne plus avoir un centavo sur soi...
  • Il est vraiment déconseillé de venir avec une forte somme en Euros à changer sur place: d'abord, si ça se sait, c'est dangereux (ne surtout pas changer dans la rue!), ensuite, le change dans les bureaux est désavantageux.

Prix

  • Très variables selon le taux de change, pas très favorable pendant quelques années: le real s'est stabilisé à un taux acceptable depuis deux ans (2014) (voir page d'accueil). Selon la ville, les prix varient fortement: Fortaleza est plutôt bon marché, comparée à São Luis, par exemple. Depuis un certain temps, on reste autour de 3R$ pour 1€.
  • Les vêtements, chaussures, produits manufacturés ne sont plus si bon marché que cela: les prix sont en hausse, pas nécessairement la qualité. Nourriture, et hébergement (selon le standing) restent assez bon, voire très bon marché, mais ce n'est plus forcément vrai partout. Le rapport qualité-prix reste cependant très correct.
  • Les médicaments, crèmes solaires etc. sont très chers.
  • Les Cd et DVD sont très abordables, les livres sont plutôt chers.
  • Les lignes aériennes intérieures peuvent offrir des promotions très intéressantes, selon les périodes.
  • Les bus sont de bonne qualité et bon marché (voir page Voyager), mais souffrent quand même parfois de la comparaison avec les lignes aériennes.
  • Les voitures de location sont presque aussi chères qu'en Europe. (sauf si vous louez sans assurance, ce qui est parfois possible, chez Localiza par exemple). Les petits loueurs vous proposent parfois des véhicules en très mauvais état (pneus lisses, etc...). Ils ne sont pas toujours moins chers que les grands réseaux.

Achats en ligne: le CPF

  • On laisse cette rubrique pour information, mais la coupe du monde 2014 aura permis d'ouvrir le Brésil sur le monde extérieur; on n'exige ainsi plus de CPF systématiquement, et les achats de billets d'avion se payent enfin normalement avec les CB étrangères.
  • Pour les achats en ligne, de billets d'avion, de musique, etc, un obstacle très agaçant viendra parfois se dresser devant vous au moment du paiement: le CPF. Ce Cadastro de Pessoa Fisica est un papier indispensable à nombre de démarches au Brésil.Il s'agit d'un enregistrement auprès des services fiscaux. Il est exigé notamment pour:
    • Acheter un billet d'avion en ligne intérieure sur certaines compagnies.
    • Acheter une puce (chip) de téléphone portable à Macapá (mais pas à Belém, chez le même opérateur!)
    • Télécharger -légalement- de la musique en ligne (donc mieux vaut la pirater, c'est plus simple!)
    • etc...
  • Les solutions sont peu nombreuses: 
    • utiliser le CPF d'un proche brésilien
    • Vous enregistrer auprès de la Receita Federal et obtenir le vôtre, seulement si vous possédez un bien au Brésil.
    • Pour les billets d'avion, une rubrique permet de préciser que vous ne possédez pas de CPF.
Vous êtes ici : Guide pratique Préparer son voyage Préparer son voyage