Brasilyane

Préparer son voyage - Vie quotidienne

Eau

  • Jamais potable telle quelle.
  • Éventuellement buvable si filtrée (stockée dans un récipient en terre cuite muni d'un filtre à charbon), mais ce n'est pas une garantie absolue.
  • Eau minérale disponible partout mais chère (plus que la bière!); si vous restez longtemps, achetez un petit distributeur pour bonbonnes de 20 litres, beaucoup plus économiques.
  • Réseau assez fiable dans les centres-villes, coupures et/ou pression insuffisante dans les périphéries.

Nourriture

  • rd
    Généralement saine, car les produits sont frais et l'on souffre beaucoup moins des problèmes liés aux produits congelés qu'on rencontre en Guyane, notamment.
  • On mange généralement très bien au Brésil. Les produits disponibles et les plats sont très variés selon les régions. L'Amazonie offre un choix de poissons et de fruits incomparable.
  • Hygiène parfois insuffisante sur les plages et dans les petits restaurants.
  • Éviter les restaurants au kilo le soir (plats souvent réchauffés).
  • Les shopping proposent souvent une nourriture un peu aseptisée, à des prix assez élevés, sans surprise, ni bonne ni mauvaise. Le service est souvent inférieur à celui d'un restaurant "normal".

Santé

  • Les consultations médicales en cabinet privé sont chères (compter 100R$)
  • Soyez conscient qu'au Brésil, surtout dans les régions pauvres qui sont proches de la Guyane, l'infrastructure publique de santé est déplorable voire dangereuse. Vous ne pouvez vous attendre à une prise en charge de qualité (méfiance sur les soins prodigués!).
  • Dans les cliniques privées, le service pourra être meilleur (quoique pas toujours), mais il vous faudra payer d'abord (CB indispensable), même en cas d'urgence.
  • Pensez à demander les factures de vos soins, afin de vous faire rembourser, au moins partiellement, à votre retour (sécu ou assurances).

Électricité

  • carte_du_bresil
    110 Volts dans le Pará et l'Amapá.
  • 220 Volts dans le Maranhão et le Ceará
  • Prises électriques compatibles Europe/États-Unis (adaptateur inutile) mais généralement sans mise à la terre (Attention aux ordinateurs). Les autorités viennent d'adopter (début 2010) une nouvelle norme pour unifier les multiples brochages utilisés. Il s'agit désormais de prises très proches de celles utilisées en Europe. Bien sûr, il faudra du temps pour que l'application soit généralisée. En attendant, on trouve facilement des adaptateurs sur place, d'une qualité parfois plus que limite.
  • Alimentation régulière dans les grandes villes; coupures possibles dans les périphéries et les villages.
  • Attention: certaines installations mélangent prises en 110V et prises en 220v !
  • Les installations électriques chez les particuliers, et même dans les petits hôtels, laissent parfois franchement à désirer. Soyez prudents, surtout avec les enfants.

Heures

  • Même heure qu'en Guyane sur la côte.
  • Changement d'heure fin octobre (une heure de retard sur la Guyane) puis vers avril, seulement dans le Sud, Sudeste, Centroeste (en gros jusqu'au dessous de Salvador)
  • - 1 heure à Manaus et dans l'Acre.

Rencontres

  • Attention: le détournement des mineur(e)s est de plus en plus réprimé, ce qui est normal. Les affaires sexuelles sont, avant la drogue, la première cause d'incarcération des étrangers au Brésil.
  • La prostitution est omniprésente dans certains quartiers, notamment touristiques (bars, boîtes, plages...). C'est donc la première vision qu'a le touriste du Brésil; cela ne signifie pas que toutes les Brésiliennes soient des prostituées ou des femmes légères, comme on l'entend souvent.
  • Loin des centres touristiques des grandes villes, les relations sont plus spontanées, et pas nécessairement payantes!
  • En fait, demandez-vous d'abord ce que VOUS souhaitez comme relation.
  • Dans tous les cas, le préservatif est plus que recommandé. Le SIDA est très présent au Brésil, notamment dans le Nord.

Sécurité

 
  • Pas de parano, mais la prudence est de mise. Un peu de bon sens est généralement suffisant.
  • Ne pas exhiber partout ses gadgets techno dernier cri ou des bijoux voyants (un camescope de base=2xsalaire minimum!).
  • Les centres-villes sont souvent dangereux le soir, une fois désertés par les commerçants et employés.
  • Ne pas retirer d'argent le soir.
  • Le soir, préférer les déplacements en taxi
  • Ne jamais quitter des yeux sa CB chez les commerçants (surtout les restaurants).
  • Les armes à feu sont très répandues; si braquage, ne pas résister, ni même hésiter: donner.
  • Éviter de conduire de nuit, surtout en dehors des villes (routes en très mauvais état, signalisation insuffisante, attaques possibles, animaux divagants); voir page Voyager-par la route.

Trucs et astuces

  • Psiou! C'est le seul moyen efficace d'attirer l'attention des serveurs ou serveuses dans les bars et restaurants (sauf haut de gamme, là il faut faire preuve d'éducation). Faites l'expérience: tentez "Garçom!", "Por favor!"... Seul le "psiou" fonctionne, en général. (c'est vrai dans le Nord et le Nordeste).
  • 1 Real: Si vous conduisez, prévoyez toujours d'avoir des billets ou pièces d'un real sur vous. C'est ce que ne manquera jamais de demander le garçon ("flanelinha"qui surveille (vaguement) votre voiture et vous indique un stationnement. Attention à Macapa (info de mai 2010): les enfants qui font ce "travail" dans le quartier Araxa (Beira Rio en amont de la forteresse) se regroupent et rackettent paraît-il des automobilistes tard le soir. De manière générale, n'ayez aucune confiance dans les "flanelinhas".
  • Pour toute démarche administrative, prévoir une tenue correcte (pantalon, chemise) et éviter le sac à dos, mal vu.
  • Soyez toujours respectueux envers les fonctionnaires et dépositaires de l'autorité: rien n'exaspère davantage un Brésilien qu'un "gringo" méprisant. Par ailleurs, l'outrage aux fonctionnaires peut valoir un séjour en prison.
  • Eviter le mois de juillet dans les zones touristiques: ce sont les vacances au Brésil: transports bondés et prix plus élevés. Si vous aimez davantage le calme que l'animation d'abord amusante mais vite fatigante des plages, préférez le mois d'août, considéré comme basse saison.  Il sera alors préférable de réserver, car parfois les infrastructures ferment, mais les prix seront facilement et largement négociables.
Vous êtes ici : Guide pratique Préparer son voyage Préparer son voyage