Brasilyane

Musiques: Genres et artistes

Musiques Pour essayer de s'y retrouver dans cet océan de musique qu'est le Brésil, qui dépasse très largement les clichés que l'on évoque habituellement.

Achat des Cd et Dvd

Quelques points à prendre en compte:

  • Le choix est souvent un peu limité dans les magasins du Nord et du Nordeste. On n'y trouve que les nouveautés, les chanteurs très populaires, et des compilations d'anciens chanteurs. Intéressant pour qui découvre, mais finalement, on en fait le tour assez vite.
  • Aujourd'hui, des chaînes comme Saraiva ou les librairies Nobel proposent un choix plus ou moins important dans les centres commerciaux.
  • Au prix où ils sont (mais ça dépend du cours du Real), les CD internationaux peuvent être intéressants.
  • Écoute très facile dans les magasins.
  • Beaucoup de Cd et Dvd pirates vendus dans les rues ou sur les plages: moins chers mais la qualité est variable. A savoir: les dvd pirates sont très difficiles voire impossibles à copier, à l'inverse des versions officielles (encore un paradoxe brésilien?).
  • Les DVD musicaux ne sont pas zonés.
  • Le piratage a entraîné une réduction spectaculaire du nombre de disquaires. Ils ont presque tous disparu.
  • Il était très difficile de télécharger légalement: le cpf était souvent demandé et la paiement réserve parfois des surprises (CB européenne non-acceptée, facturation de frais de transports à l'étranger pour du téléchargement...). La coupe du monde 2014 étant passée par là, les procédures ont été simplifiées, l'autarcique Brésil découvrant le reste du monde.
  • Reste la solution d'acheter des CD sur des sites qui les expédient sans problème à l'étranger. Le défaut: des délais parfois longs et des coûts d'expédition très élevés.
  • Les CD brésiliens distribués en France tournent souvent autour des éternelles compilation de bossa nova et quelques noms internationalement connus. Seuls quelques nouveautés, généralement formatées "world music" (vision européanisée des musiques d'ailleurs) sont faciles à trouver. Cela dit certains artistes profitent que le Brésil a le vent en poupe pour percer internationalement: Marisa Monte, Vanessa da Mata...
  • Le piratage a eu également pour conséquence un certain appauvrissement depuis quelques années, on sent que les investissements dans les albums sont réduits pour privilégier la scène, plus rémunératrice mais propice à une simplification outrancière de la musique populaire.
  • Surreprésentation depuis quelques années de la musique dite "gospel", loin des belles voix afro-américaines et simple pastiche religieux et criard des musiques en vogue.

Quelques repères dans les musiques du Brésil

On ne peut pas parler du Brésil sans évoquer la musique. On croit souvent qu'elle s'y limite au samba et au bossa nova, ce qui est très loin d'être vrai. Là encore, le Brésil est un continent de diversité. La musique est partout, omniprésente, d'une variété extraordinaire. Dans cette abondante production, tout n'est évidemment pas de qualité, mais le bon est impressionnant de créativité. Axé, Brega, Pagode, Samba... Voici quelques repères pour se retrouver dans quelques uns des grands genres:

  • Chaque région ou même état a son genre de prédilection, avec ses propres vedettes, dont seules quelques unes sont connues au niveau national. S'ajoutent à ce genre moderne dominant des musiques et danses traditionnelles, folkloriques ou bien vivantes. Autant dire qu'on n'en finit jamais.
  • A tour de rôle, ces genres se retrouvent à la mode au niveau national et deviennent omniprésents sur les radios.
  • La production pourrait se diviser en trois grandes catégories: celle destinée à un marché local, celle destinée au marché national ou enfin destinée au marché international (en effet, toute une frange de la production est assez peu écoutée au Brésil mais a du succès à l'étranger); évidemment, ces trois catégories peuvent parfois se mélanger.
  • On trouve tous les types de musique au Brésil, pas seulement de la Bossa et du samba, ni de musiques traditionnelles; on y produit beaucoup de rock, de funk, de rap, de la variété, etc... Les Brésiliens écoutent volontiers ce qui se fait ailleurs et s'en inspirent, pour le meilleur et pour le pire. Il y en a pour tous les goûts.
  • nota: les termes bossa, brega et samba sont au masculin (o brega, o samba).
  • Une mine d'information (en anglais et portugais) sur ce site.
  • Belém est une ville dont la production très dynamique ne se limite pas au brega : rock, technobrega, musiques traditionnelles, MPB de qualité y ont aussi leurs aises; à constater sur les sites:

Description (il ne s'agit pas d'être exhaustif, un dictionnaire n'y suffirait pas!) de chaque genre par ordre alphabétique dans les pages de cette catégorie.

Vous êtes ici : A propos de Brasilyane Publicité Culture brésilienne Musique Musiques: Genres et artistes