Brasilyane

06/12: Niemayer: A Belém, un monument oublié

Monument de Niemayer à BelémLe grand architecte brésilien a laissé des traces un peu partout au Brésil. A Belém, son monument en hommage à la révolte de Cabanagem est inaccessible et vandalisé.

Commandé par le peu recommandable Jader Barbalho, alors gouverneur, l'oeuvre d'Oscar Niemayer construite en 1985 pour rendre hommage aux 150 ans de la révolte populaire de Cabanagem se retrouve aujourd'hui totalement isolée en plein milieu du carrefour-échangeur mal fichu de l'Entroncamento, à l'entrée de Belém. Ce qui devrait être un point touristique est aujourd'hui vandalisé, à l'abandon, inaccessible à moins d'avoir des pulsions suicidaires ou d'aimer les sports très extrêmes (c'est pareil), enfoui derrière des blocs de béton disgracieux, volontiers squatté le soir par une faune inquiétante de camés, et noyés par d'invraisemblables travaux qui ne se terminent que pour laisser la place aux suivants. On aurait pu rêver mieux pour un monument de cette portée, dans une ville qui, certes, a bien d'autres chats à fouetter (les dernières études font d'ailleurs de Belém l'une des 10 villes les plus violentes d'Amérique...).

Vous êtes ici : Actualités Actualités du Pará 06/12: Niemayer: A Belém, un monument oublié