Brasilyane

Repères carnavalesques

Danse brésilienne à KourouIl se déroule la semaine qui précède le mercredi des cendres pour se terminer ce même jour.

Calendrier:

  • 2011 : jusqu'au 09 /03
  • 2012 : jusqu'au 21/02
  • 2013 : jusqu'au 13 /02

Repères

  • ATTENTION: Si vous souhaitez assister au carnaval, dans quelque grande ville que ce soit au Brésil, il faut planifier. C'est la haute saison, les hôtels sont souvent pleins, et surtout, les prix montent (doublent, triplent). Pour trouver des places, il peut s'avérer indispensable, notamment à Rio, de passer par une agence.
  • Rio: défilés des écoles de sambas les jours précédents le championnat, sur deux nuits, toutes les écoles défilent (environ 1h chacune). La gagnante repasse le dernier jour.
  • Salvador: Plus centré sur la musique, sortes d'énormes "vidés" comme en Guyane autour de "Trios Elêtricos", c'est à dire de camions sur lesquels jouent les plus fameux chanteurs et groupes d'Axé -ou autres- de la ville.
  • Chaque région a ses particularités: le carnaval d'Olinda et Recife (deux villes qui se touchent, l'ancienne et la moderne) est très réputé, notamment pour ses personnages géants.
  • carnaval fluvialMacapá est la plus proche et propose un défilé sur son sambodrome, déjà très intéressant. Défilent les écoles de sambas, puis les "blocos" libres" auxquels certains Guyanais de passage ont déjà pu se joindre dans l'ambiance qu'on imagine.  A Santana (20km de Macapá), une "micareta" (défilé en musique) fluviale, sur des bateaux a été instituée en 2006, reconduite en 2007, et semble devoir s'inscrire dans les habitudes.
  • Belém: Aux défilés d'écoles de samba s'ajoutent les spectacles traditionnels de l'Amazonie et le défilé des bateaux décorés en face d'Icoaraci qui suscite beaucoup de curiosité.
  • Sécurité: surtout dans les grandes villes, le carnaval est toujours une occasion où il faut voyager léger, et surtout ne pas s'embarquer dans les disputes (l'alcool aidant, ça part vite...). Amusez-vous, mais restez lucides!
  • Tout le monde n'aime pas nécessairement le carnaval au Brésil, un sondage récent (2010) indiquait même qu'une majorité de Brésiliens y seraient hostiles: les débordements qu'il provoque et sa "marchandisation" forcenée, qui en font aujourd'hui un spectacle destiné aux riches expliquent sans doute cela. On trouve d'ailleurs des événements culturels en "contre-programmation", comme le festival de jazz de Guararaminga, dans les montagnes de l'intérieur cearense, qui proposent le calme et la fraîcheur à ceux qui préfèrent fuir la "folia" de Fortaleza.

En Guyane

S'il n'a évidemment pas la même dimension, le carnaval guyanais accueille depuis fort longtemps, outre ses propres traditions, des carnavaliers brésiliens qui reprennent les thèmes connus (chair dénudée, plumes, samba, chars...). Il a pour lui d'offrir un cadre familial et très multiculturel, notamment lors des deux grandes parades de Cayenne (le dernier dimanche avant le mercredi des Cendres) et de Kourou (le dimanche précédent). Des fêtes à l'ambiance brésilienne se tiennent dans la foulée à Cayenne, place Mentel notamment.

Vous êtes ici : Culture brésilienne Carnaval Repères carnavalesques