Brasilyane

Salvador de Bahia

Salvador, le soirL'état de Bahia est le plus important du Nordeste par sa surface, sa population et son influence politique et culturelle. Jorge Amado s'est fait l'écho dans ses romans de ses particularités: ancienne capitale du Brésil, zone où l'esclavage fut particulièrement développé, territoire agricole (cacao surtout). Aujourd'hui, Salvador de Bahia reste une ville très importante, tant au niveau démographique qu'industriel et touristique. C'est également le centre traditionnel de la communauté noire du Brésil, avec sa musique, ses rituels, son folklore, bref, sa culture.

La capitale de l'état de Bahia est évidemment incontournable. Cette très grande ville (4 millions d'habitants) accueille chaque année des centaines de milliers de touristes. Photos: Vincent.

A savoir

  • L'aéroport est moderne, situé à une heure de route du centre de la ville.
  • L'infrastructure hôtelière est très importante et offre tous les niveaux de confort. Les prix sont sensiblement plus élevés que dans le nord et le reste du nordeste. (ex: appart'hôtel assez central, F2, belle vue: 100R$/jour)
  • La location d'un "flat" peut être intéressante pour qui voyage en petit groupe (4 à 5 personnes)
  • L'aéroportLa ville est prise d'assaut pendant le carnaval, réservation obligatoire. Les prix des hôtels vont jusqu'à tripler lors de cette période.
  • La ville basse n'est pas très sûre le soir, mieux vaut s'y faire accompagner. Le Pelourinho est hyper-sécurisé. Des policiers en plantons en coin de rue signalent au touriste qu'il s'éloigne de la zone "sûre".
  • Mieux vaut oublier la location de véhicule: la ville est énorme, la circulation dense, les places rares dans le centre. Mieux vaut utiliser le taxi si l'on veut quitter le Pelourinho et les zones centrales.

A voir

p4
Le pelourinho
p5
L'Ascenseur
mercado_modelo
Mercado Modelo
pracadesa
Praça de Sá
  • p1
    Le Pelourinho
    p2
    p3
    L'ascenseur Lacerda, de nuit
    L'ascenseur Lacerda, de nuit
    Sur la  route de l'aéroport
    Sur la route de l'aéroport
    Le  littoral moderne
    Le littoral moderne
    Un christ  veille
    Un Christ veille
    Le Pelourinho et le centre historique : La vieille ville coloniale est si connue qu'il est presque inutile de la présenter. On a cherché à en préserver le charme originel, mais il s'agit malgré tout d'un lieu avant tout dédié aux touristes. Comme souvent les vieilles villes, le quartier, organisé autour de la place du pilori (pelourinho) où l'on punissait les esclaves récalcitrants, se parcourt à pieds. Des guides se proposent de vous promener à droite et à gauche. La zone est sécurisée et bien entretenue, des policiers en uniforme veillent sur le quartier. Beaucoup de touristes, quelque soit la saison.
  • Itapuã: plage rendue célèbre par le poète Vinicius de Moraes; dunes.... Casas avec concerts; à 20km du centre.
  • Les amateurs de vieilles pierres s'en donneront à coeur joie avec les 365 églises (catholiques) répertoriées en ville, sans compter les musées, les forts, etc...
  • On peut aussi se baigner à Salvador, dès qu'on s'éloigne un peu du centre, des plages s'offrent au visiteur.
    • Notre Dame de Bonfim : Au sud de Salvador, à 10 km environ, cette zone célèbre pour être le cadre d'un pélerinage afro-brésilien chaque année, propose des plages où d'agréables baraques vous attendent.
    • Barra : Un peu plus loin de la ville, vers le Nord cette fois-ci, là encore des plages et baraques.
  • Dique de Tororó: Petit lac en centre ville avec restos et brasseries, churrascarias. Proche du centre et du stade de foot. Sur le lac, des statues de déesses. C'est un petit coin agréable.
  • Les fêtes religieuses (catholiques ou afro-brésiliennes ou les deux à la fois) sont très nombreuses, tout au long de l'année, et souvent spectaculaires.

Sorties

  • Le carnaval est une période de folie. Il n'est pas organisé, comme à Rio ou São Paulo, autour du défilés d'écoles de samba, mais plutôt autour des trios elêtricos, ces scènes mobiles montés sur des camions transportant des sonos énormes. Les gens ayant intégré un "bloco" suivent l'un d'eux en dansant au milieu d'un public très dense. Les plus grandes stars de la musique bahianaise s'y produisent, ainsi que, souvent, des invités de marque (Bono de U2, en 2006) Après carnaval, l'ambiance est plus calme. Mais dès juillets, fêtes, concerts et shows événementiels repartent.
  • Le soir, le Pelourinho propose toujours une petite ambiance (spectacles de rues, musique, capoeira...).
  • Le Rio Vermelho propose de nombreux restos et bars le long de la mer.
  • Les endroits qui bougent, hormis le Pelourinho, se trouvent le long de la mer. Attention, l'ambiance est plus populaire et la sécurité n'est pas garantie.

Restos

  • Iemanja: Cuisine et ambiance bahianaise (serveuses en costume) spécialité de moquecas. A mi-chemin de l'aéroport et de la ville, le long de la mer. Moqueca pour 2 ou 3 car bien servie, prix environ 40 R$.
  • Hors centre, à 10 mn petit resto avec super feijoada (seulement le samedi).
  • Sur la plage de Bonfim: un resto avec terrasse en bord de mer, moqueca très bonne, cadre correct.
  • Version des plats sans huile de Dendê pour ceux qui n'aiment ou ne supportent pas.
  • Le Soho: proche de l'ascenseur entre ville basse et haute (500m environ), côté ville basse. Resto japonais en bord de mer, au-dessus de la baie, avec carrelage transparent (!), bonne nourriture japonaise.

La revue Veja publie chaque année sa sélection gastronomique. Voir la sélection 2007.

Achats

  • Cd de musique locale "axé" (Chiclete com Banana, Babado Novo, Arakêtu, Afrodisiaco ("vixi mainha"), Margareth Menezes, Olodûm, Luis Caldas,  qui serait l'inventeur de l'Axé, Carlinhos Brown...) et, évidemment, la figure tutélaire Caetano Veloso. Il y en a tant qu'on ne peut tous les citer (voir aussi page "Musique"). Il y aura sûrement une occasion d'en voir un en concert, ou sur un trio elêtrico, dans les rues.
  • Artisanat local, notamment au Mercado Modelo (à prix pour touristes)
Vous êtes ici : Destinations Brésil Visiter le Nordeste Salvador de Bahia